Les adaptions sont des techniques d’enseignement, des aides et des services (incluant le recours à la technologie) nécessaires pour que l’élève puisse avoir accès au programme et apprendre de manière efficace. Les adaptations ne modifient en rien les attentes provinciales en matière d’apprentissage scolaire et n’interfèrent pas avec le contenu, les attentes, le niveau ou la validité du processus d’évaluation.

Association locale : un groupe ou un organisme qui offre du soutien aux enfants ayant des besoins particuliers et à leurs familles; qui se situe dans la zone de desserte du conseil scolaire; et qui est affilié à une association provinciale de parents

Les attentes différentes ne font pas partie du programme. Les compétences sociales, la gestion de la colère ou les capacités organisationnelles pourraient faire partie des attentes différentes si elles étaient enseignées de manière spécifique à un élève.

Bureau régional : un bureau du ministère de l’Éducation de l’Ontario (MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DE L’ONTARIO) qui régit une zone géographique de la province et qui fait le pont entre les conseils scolaires et cette zone

Le Code des droits de la personne de l’Ontario est une loi interdisant la discrimination basée sur « l’incapacité » dans un certain nombre de domaines, dont font partie les services liés à l’éducation. Ce Code a préséance sur toutes les autres lois, y compris la Loi sur l’éducation.

Comité consultatif pour l’enfance en difficulté (CCED) : Chaque conseil est tenu de compter un CCED. Ce comité se compose de bénévoles issus des associations de parents, tels que l’Association Francophone des Troubles d’Apprentissage ainsi que de conseillers scolaires. L’objectif du comité, qui se réunit habituellement tous les mois, consiste à conseiller le conseil scolaire sur les questions liées à l’éducation de l’enfance en difficulté (EED). Les rencontres sont accessibles au grand public.

Curriculum : La province de l’Ontario a ébauché le programme, ou curriculum, que l’on doit appliquer pour éduquer les enfants de chaque année d’études. Le curriculum décrit les attentes (compétences et connaissances) que les élèves doivent acquérir ainsi que le niveau de rendement (p. ex., la note ou l’année d’études achevée). Le curriculum se divise en diverses matières (p. ex., français, mathématiques et études sociales) pour les élèves à la fois de l’élémentaire et du secondaire.

Édusource : Ce site regroupe des ressources et outils d’apprentissage en langue français produites par le ministère de l’Éducation de l’Ontario avec l’appui de ses partenaires. Ces ressources contribuent au perfectionnement professionnel dans le but de parfaire les connaissances et compétences du personnel scolaire œuvrant dans les écoles de langue française de l’Ontario. Le site Web se trouve à l’adresse suivante : http://edusourceontario.com

Élève en difficulté : Selon la loi ontarienne (la Loi sur l’éducation), un élève en difficulté est un élève qui a été officiellement identifié par un comité d’identification, de placement et de révision (CIPR). Un élève en difficulté éprouve des besoins importants en matière de comportement, de communication, de handicaps intellectuels, physiques ou multiples et satisfait aux définitions des catégories d’anomalies pour fins d’identification. Un élève qu’on a identifié comme « en difficulté » doit obtenir les programmes et les services qui répondent à ses besoins particuliers.

Enseignant en EED : Les enseignants en EED ont des qualifications additionnelles en enseignement aux élèves ayant des besoins particuliers. Certains enseignants en EED travaillent de concert avec un groupe précis d’élèves pendant la majeure partie de la journée scolaire (p. ex., troubles d’apprentissage, troubles du langage, incapacité intellectuelle légère, etc.). En outre, les enseignants en EED peuvent également s’occuper de la préparation d’un CIPR, organiser les conférences de cas, aider au bon déroulement de l’évaluation et de la communication des progrès, faciliter les placements et agir à titre d’agents de liaison auprès des fournisseurs de services communautaires.

Enseignant des élèves sourds ou malentendants : un professionnel ayant un diplôme d’études supérieures et une formation spécialisée dans le domaine. Les enseignants des élèves sourds ou malentendants maitrisent l’acquisition de la communication, du langage et de l’alphabétisation; le curriculum et les méthodes didactiques; les études à l’intention des sourds et des malentendants; l’audiologie; l’élocution; les méthodes d’enseignement orales et l’étude des langages gestuels.

Guide à l’intention des parents : Chaque conseil scolaire est tenu d’élaborer un guide à l’intention des parents qui résume le processus du CIPR visant à déterminer si un élève est en difficulté, à décider si on doit placer ou non l’élève et à informer les parents de leurs droits d’en appeler de cette décision.

Liste de vérification du rapport sur l’enfance en difficulté : Le MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DE L’ONTARIO fournit tous les ans aux conseils scolaires une liste de vérification à remplir en fonction du Plan de l’éducation de l’enfance en difficulté. Les conseils scolaires doivent noter tous les changements au Plan et peuvent poser des questions précises concernant l’éducation de l’enfance en difficulté.

Loi sur l’éducation : La Loi sur l’éducation est la loi provinciale qui régit l’enseignement en Ontario. Tous les conseils scolaires doivent planifier et mettre en œuvre leurs activités conformément à cette loi. La Loi comprend :

  • une législation : il s’agit des lois générales, adoptées par voie de projets de loi par le gouvernement, touchant l’éducation;
  • des règlements : ce sont les règlements promulgués par le ministre de l’Éducation pour élargir la portée de la Loi sur l’éducation et pour fournir plus de précisions sur la manière d’appliquer la
  • des politiques et des notes politiques/programmes : il s’agit de politiques émises par le Ministère et préparées en conformité avec la loi sur l’éducation et ses règlements, expliquant les différentes manières dont celui-ci préfère faire appliquer les différentes lois et les différents règlements.

Attentes modifiées : changements apportés aux attentes en matière de niveau (plus hautes ou plus basses) sur un sujet ou un cours, dans le but de répondre aux besoins d’un élève. Ces attentes modifiées peuvent entrainer la création d’un nouveau contenu, la mise en place d’un rythme plus lent ou d’un changement dans les attentes en termes de quantité de notions d’apprentissage ou de critères de réussites que l’on attend de la part de l’étudiant.

Notes : Ce sont les consignes émises à l’intention des écoles et des conseils. Elles sont subdivisées en catégories, à savoir les politiques et les programmes, les activités, de même que la sécurité. Elles sont remis par les sous-ministres de l’Éducation et leur mise en œuvre est obligatoire.

Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) : L’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) évalue la qualité du système public d’éducation de l’Ontario par rapport au développement des capacités d’apprentissage en lecture, écriture et mathématiques des élèves grâce à des tests standardisés à l’échelle provinciale.

PACSRE (Plan d’amélioration du conseil scolaire pour le rendement des élèves) : La Division du rendement des élèves du MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DE L’ONTARIO a mis en place un ensemble d’outils et de ressources très complet permettant d’aider les districts scolaires à planifier, concevoir et faire le suivi des stratégies d’amélioration efficaces. Ces outils (le Plan d’amélioration du conseil scolaire pour le rendement des élèves, l’Outil d’évaluation des plans d’amélioration des conseils scolaires et des écoles et le Cadre d’efficacité pour la réussite de chaque élève) confirment que le Plan d’amélioration du conseil scolaire a deux objectifs principaux :

  1. améliorer l’apprentissage, l’atteinte des objectifs et le bien-être;
  2. renforcer les capacités et la pérennité des compétences et des connaissances des éducateurs.

Le Plan d’amélioration du conseil scolaire pour le rendement des élèves et les outils et modèles qui y sont associés ont été créés en se basant sur la notion d’objectifs SMART (objectif qui est : spécifique, mesurable, atteignable, axe sur les résultats et limite dans le temps) ils sont fondés sur l’analyse de données pertinentes.

Les plans d’enseignement individualisés (PEI) ont été créés pour les élèves ayant des besoins particuliers nécessitant des programmes avec adaptations, attentes modifiées ou attentes différentes.

Plan d’accessibilité de la Loi sur les personnes handicapées de l’Ontario : Selon la Loi sur les personnes handicapées de l’Ontario (2001), les conseils scolaires doivent préparer des plans d’accessibilité annuels spécifiant les mesures prises ou en passe d’être prises au cours de l’année afin de déterminer, de supprimer ou de prévenir les obstacles se dressant devant les personnes handicapées.

Plan de l’éducation de l’enfance en difficulté : Tous les conseils scolaires doivent disposer d’un plan pour tous les programmes et les services qu’ils offrent en matière d’éducation de l’EED. Le Plan de l’éducation de l’enfance en difficulté doit être réexaminé chaque année et un rapport avec tous les changements doit être envoyé tous les ans au Ministère.

Programmes pour l’éducation de l’enfance en difficulté : des programmes d’enseignement qui sont inspirés des résultats de l’évaluation continue et modifiés à la lumière de ces résultats, et qui comprennent un plan contenant des objectifs précis et un aperçu des services pédagogiques qui servent à combler les besoins des élèves en difficulté.

Rapport d’octobre/SISOn : Le système d’information scolaire de l’Ontario est un système ministériel permettant de recueillir et de gérer des données liées à l’éducation. Le SISOn fournit des données claires et dépersonnalisées permettant de mettre en place des analyses basées sur des faits concernant les réussites des élèves du Ministère et des conseils scolaires. Les conseils scolaires doivent envoyer les données concernant leurs étudiants en octobre et en mars, y compris les informations sur les étudiants sortant de l’ordinaire, les PEI, les suspensions et les expulsions. Ces données étaient autrefois envoyées une seule fois par an, en octobre, d’où son nom de Rapport d’octobre.

Règlement : un document juridique élaboré par le gouvernement (dans ce cas-ci, le MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DE L’ONTARIO), pour fournir des détails sur la manière dont un article de loi sera mis en œuvre.

Services pour l’éducation de l’EED : les installations et les ressources, y compris le personnel et le matériel de soutien, requis pour élaborer et mettre en œuvre un programme ayant trait à l’éducation de l’EED.

Surintendant : un administrateur du Conseil de l’éducation qui est responsable d’une zone géographique ou d’un secteur de programmes, p. ex., le surintendant de l’éducation.

Print Friendly